COREXTRUSION | 29 cour des Lavandes, 69400 Arnas France | +(0)474684396|contact@corextrusion.com
EXTRUSION2018-10-30T15:42:22+00:00

Corextrusion extrude vos propres matières

Après avoir signé un contrat garantissant la confidentialité de nos échanges, nos équipes sont à votre service pour étudier la faisabilité de tous vos projets et la réalisation des filaments extrudés avec vos propres matières. Ce travail permettra de fabriquer des filaments qui, une fois imprimés, illustrerons votre projet.

L’outil

Nos lignes d’extrusion ont été entièrement conçues et dessinées afin de réaliser des fils présentant des caractéristiques dimensionnelles exceptionnelles et des taux de charges extrêmement constants grâce aux doseurs pondéraux qui équipent nos installations.

Les charges les plus souvent additivées sont :
– Pour les fils techniques : le verre, le carbone, l’aramid, ou des mélanges de ces différentes matières.
– Pour les pièces d’aspect ou décoratives : le bronze, le laiton, le cuivre, l’inox…
– Pour les pièces spéciales : des charges végétales comme les algues etc…

Il nous arrive dans certains cas d’avoir recours au « compoundage ». Notre extrudeuse bivis nous permet de compounder de manière très homogène des matières techniques sans endommager (ou très peu) les fibres additivées. Les granulés obtenus seront ensuite repris dans nos monovis pour réaliser vos filaments.

Les filaments obtenus

Les caractéristiques dimensionnelles de nos filaments permettent à l’imprimante 3D de délivrer la matière en fusion de manière très régulière. Les couches seront ainsi parfaitement uniformes et les risques de blocage du fil dans la buse, inexistants. Grace à la coextrusion, notre société a développé un procédé essentiel et très précieux pour les utilisateurs avertis. Cette technologie permet d’enrober (au moment de l’extrusion) un filament d’une fine peau qui a plusieurs fonctionnalités :

– Annuler le pouvoir abrasif des filaments chargés grâce à cette très fine peau non chargée de manière à prolonger la durée de vie des galets d’entrainement du fil dans l’imprimante et de toutes les pièces avec lesquelles le filament sera en contact . L’usure prématurée de ces pièces d’acheminement du fil dans la buse se traduira par un débit irrégulier dans un premier temps avant de ne plus acheminer le filament.
– Imperméabiliser certains fils sujet à la reprise de l’humidité. La reprise de l’humidité d’un filament va compromettre votre impression. L’eau accumulée va se transformer en vapeur d’eau et les couches seront parsemées de petites bulles avant de boucher la machine. Il ne vous restera qu’à étuver votre filament dans des conditions souvent non académiques !

Les matières les plus souvent transformées, chargées ou non, sont : Le PA, le PET, le PETG, le PLA, l’ABS, le FEP, le PS, le TPU, l’Acétate de cellulose, le PEEK, le PEKK etc…